La couveuse d’entrepreneurs ANABASE

Prenez le temps de réussir le démarrage de votre entreprise !

Vous voulez ENTREPRENDRE ? Mais vous hésitez….

Savez-vous que vous pouvez tester votre entreprise en grandeur réelle sans vous immatriculer ?

La couveuse vous prête son numéro SIRET grâce à la contractualisation d’un contrat CAPE, ce qui vous permet de tester votre projet, le marché visé, mais également d’acheter, de vendre, de facturer, …

Vous êtes accompagné(e) et formé(e) au métier de chef(fe) d’entreprise

Vous conservez votre statut actuel (exemple : demandeur d’emploi rémunéré) et droits sociaux

Vous bénéficiez des outils de la couveuse (support administratif et comptable, n° de formateur, surface de vente, bancarisation, assurance partagée, partenariat financements, …)

Vous bénéficiez des événements réseaux et du collectif de la couveuse

Vous pouvez, à partir de votre activité, générer des revenus (si votre chiffre d’affaires est suffisant)

Retrouvez l’actualité de la couveuse sur

Nos partenaires

 

Ville de BordeauxUnion des couveuses d'entreprises

 

Pour QUI ? QUELS projets ?

De manière générale, la couveuse s’adresse aux entrepreneurs, non immatriculés, « en devenir » qui souhaitent sécuriser leur parcours et démarrer leur entreprise après avoir vérifié les conditions de viabilité de l’activité.

Si vous êtes :

  • demandeur d’emploi
  • salarié mais à temps partiel
  • étudiant
  • porteur d’un projet innovant
  • porteur de projet qui n’en est plus au stade de l’idée mais du test sur le terrain, de la mise en production
La couveuse accueille tout type de projet économique (cf. l’onglet « Les entrepreneurs ») avec néanmoins quelques restrictions :

  • Les activités qui dépendent d’un ordre (géomètre, …)
  • Les activités qui ne seraient pas assurables par la couveuse ( exemple : gros oeuvre bâtiment)
  • Les activités commerciales qui nécessitent un bail commercial
  • Les activités libérales de santé et de bien-être
  • Les activités qui nécessitent des investissements très importants (exemple : achat de fonds de commerce)

Comment entrer dans la COUVEUSE ?

La procédure d’admission :

Admission Couveuse Anabase

*Téléchargez et remplissez le dossier de candidature
pour intégrer la couveuse Anabase
Si vous n’arrivez pas à télécharger le dossier, 
merci d’essayer un autre navigateur. 

Contact & Inscription :
Pour vous inscrire à l’une des réunions d’information, merci de compléter le formulaire ci-dessous. Pour toute autre question, vous pouvez nous contacter au 05 56 43 11 86.

Prochaines réunions d’information : dans nos locaux au 180, rue Judaïque (entrée rue Brizard) – 33 000 Bordeaux

  • Le mardi 2 juillet à 14h30
  • Le mardi 23 juillet à 14h30
  • Le lundi 9 septembre à 14h30

 

Consentement

13 + 4 =

FAQ

Que comprend l’accompagnement en couveuse ?
  • La possibilité de tester votre entreprise en grandeur réelle
  • Un accompagnement individuel : 1 à 2 rendez-vous par mois avec un conseiller dédié
  • Une inscription à l’ensemble de nos ateliers thématiques animés par des professionnels
  • Un réseau et l’accès à des experts
  • Toutes les réponses à vos questions
  • Une assistance téléphonique et mail
Quels sont les outils administratifs mis à disposition ?
  • Un numéro SIRET : l’identification de l’activité professionnelle sans quoi il est interdit de vendre des produits ou service à titre régulier
  • L’assurance responsabilité civile professionnelle
  • Un numéro d’organisme de formateur et un kit outils formation
  • Un sous compte bancaire lié à l’activité
  • Un traitement comptable analytique
  • Une carte de commerçant ambulant
  • L’accès à un abonnement TBM à tarif réduit
Doit-on signer un contrat ?

Oui, un Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (contrat CAPE) qui nous lie administrativement et vous permet d’utiliser les éléments administratifs de la couveuse.

Attention ce n’est pas un contrat de travail, par conséquent il ne vous garantit pas de revenu minimum.

Combien de temps dure le contrat ?

Un contrat dure 12 mois. Il peut être renouvelé d’un commun accord deux fois / 12 mois.

Le contrat est-il obligatoire pour les 12 mois ?

Non, il peut être rompu sans que vous ayez à fournir un justificatif particulier.

Est-il possible de garder son allocation de retour à l’emploi ?

Oui à 100% (cependant chaque rétribution équivalent revenu qui sera remis devra faire l’objet d’une déclaration à Pôle Emploi qui recalculera les nouveaux droits).

Quel est le statut en couveuse ?

A titre individuel votre statut administratif reste celui que vous aviez avant l’entrée.

Exemple : un demandeur d’emploi reste demandeur d’emploi.

D’un point de vue juridique vous n’avez pas encore crée d’activité indépendante.

Par conséquent, votre activité étant hébergée par ANABASE, votre statut juridique définitif ne sera statué qu’à la sortie en cas de création. Ce qui est un des points de l’accompagnement.

Sur quel compte bancaire doivent arriver les encaissements de notre activité en couveuse ?

Dès l’intégration nous vous ouvrirons un compte bancaire dédié à votre activité au nom d’Anabase / nom de l’activité.

Tous les encaissements doivent arriver sur ce compte. Pour cela la couveuse vous remet un RIB- IBAN, un carnet de remise de chèque et une carte de dépôt.

Quels frais peuvent passer dans les remboursements ?
Les frais sont remboursés à partir du chiffre d’affaires généré. Globalement, tous les frais professionnels liés à l’activité avec un justificatif peuvent être remboursés, cela dans le respect du règlement qui vous sera transmis. Exception : les achats supérieurs à 500€ hors taxes, qui seraient fiscalement considérés comme des amortissements.
Quels sont les frais de gestion retenus par la couveuse ?
Pour une activité de service : 10% du chiffre d’affaire hors taxe, qui est prélevé directement sur le compte bancaire lié à l’activité. Pour l’achat et revente : 10% de la marge brute (chiffre d’affaire – achat du bien revendu)
Est-ce qu’il y a des frais fixes ?
Oui, lors de l’intégration la couveuse demande 2 paiements : 90€ pour l’expertise comptable sur l’année (une facture vous sera remise) et des frais d’assurance. 32€ qui ne seront encaissés que si vous ne faites pas de chiffre d’affaires, et qui correspondent à la couverture ‘accident du travail’ donc restitué à l’URSSAF.

RAPPEL : les activités ne pouvant pas être hébergées

  • Bâtiment gros oeuvre
  • Nécessitant signature d’un bail commercial (d’autre solutions peuvent exister – cf : Boutique Starter)
  • Santé et bien être
  • Réglementée (exemple : agent commercial…)